Bedmakers + Mister Bishop

13
Mar

Bedmakers + Mister Bishop

Salle culturelle, Monoblet (30), France

13
Mar

Freddy sonne l’echo - 2 soirées de concerts du collectif Freddy Morezon à Monoblet en partenariat avec Echo des Arts (25 janvier & 13 mars 2020) -

Informations détaillées

Freddy Sonne l'Echo

Deux soirées de concerts à Monoblet avec Freddy Morezon & l'Echo des Arts.
Samedi 25 janvier 2020 & vendredi 13 mars 2020. 20h30. Entrée à prix libre

VENDREDI 13 MARS : FREDDY SONNE L'ECHO #2
BEDMAKERS + MISTER BISHOP

Bedmakers

Hommage à un groupe de folk qui n'existe pas

Robin Fincker : saxophone tenor, clarinette
Mathieu Werchowski : violon
Dave Kane : contrebasse
Fabien Duscombs : batterie

Bedmakers réunit quatre musiciens aux univers musicaux polymorphes et singuliers. Le saxophoniste/clarinettiste anglophile Robin Fincker (Whahay, Vincent Courtois’ Mediums, Surnatural Orchestra), le batteur Fabien Duscombs, le violoniste aux dérives électroacoustiques Mathieu Werchowski et le contrebassiste irlandais Dave Kane. Fort de cette instrumentation riche en couleurs, le quartet fait irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne, avec "Tribute to an Imaginary Folk Band". Il fouille, gratte et creuse cette matière sonore fertile mûrie par les multiples décennies de tradition orale, pour en extraire son essence mélodique et l’observer à travers le regard d’improvisateurs sans étiquettes. Un croisement imaginaire de différentes essences musicales qui propose un répertoire aux itinéraires multiples - à l’image de ces musiques qui, bien que profondément liées à leur racines, ne connaissent pas de frontières pour autant.

+ d'infos

Mister Bishop

Andy Lévêque : saxophone, grosse caisse, tambourin, poêle, bricolages…

Né de la rencontre fulgurante entre le saxophoniste Andy Lévêque et ses pieds, Mister Bishop administre ses décoctions instrumentales comme on sert un café frappé mais bouillant. Crâne d’œuf à bec doré, rossignol charmeur et albatros pataud tout à la fois, le bruyant ménestrel combine la monodie et la transe rythmique, convaincu de jouer des chansons.

Mister Bishop met ses pieds en mouvement pour faire remuer ceux des autres, compensant le handicap harmonique du saxophone par des tours de passe-passe rythmiques. Juché sur sa grosse caisse, il empile mélodies alambiquées et percussions survitaminées, prenant à peine le temps de respirer. Il joue des mains et des pieds dans une performance tentaculaire, manière de faire compliqué pour faire simple, ou plutôt pour faire brut. Une musique tendue comme un ressort, qui dégringole sur les pentes sans jamais perdre le contact avec le sol.
+ d'infos