Sébastien Bacquias

Sébastien ‘Bakus’ Bacquias compte parmi les figures reconnues et singulières de la scène musicale actuelle de Bourgogne-Franche-Comté. Il base ses recherches et sa musique sur un son brut, conciliant attaques tranchées, touches élégantes et lyrisme fédérateur.

Débarqué à Dijon au début des années 90, il y joue de la basse électrique puis débute la contrebasse classique au Conservatoire de Dijon en 1995 et obtient une Licence de Musicologie en 1996.
Musicien tout terrain, il sillonne les routes avec des artistes comme le rappeur Disiz La Peste (2006-2008) ou la chanteuse Agnès Bill, collabore avec des jazzmen et des musiciens improvisateurs d’envergure tels que Soweto Kinch, Joëlle Leandre, Claude Tchamitchian, Gabor Winand, Bobby Few...

Le contrebassiste fonde ou intègre plusieurs formations de répertoires multiples comme le jazz noise explosif de Fish From Hell avec Marc Démereau et Fabien Duscombs (album Moby Dick Wanted! sorti chez Freddy Morezon en 2017), le Rock/Dark Folk de Projet Vertigo puis plus récemment The Mocking Dead Birds avec Daniel Scalliet, le hip-hop de Bakus & Barz ou encore l’éthio-blues du trio avec Etenesh Wassié et Mathieu Sourisseau qu’il rejoint en 2018.

Adepte d’aventures collectives, il intègre en 2009 l’illustre compagnie bourguignonne «26000 couverts» et son cabaret déjanté «L’idéal club». Il travaille et compose depuis 2005 avec la compagnie «Mécaniques Célibataires» devenue «le Bloc» (dernière création Le Noyé le plus beau du monde d’après la nouvelle de Gabriel Garcia Marquez).
Il pratique l’art du ciné concert et de la BD-concert au sein de Scènes Occupations avec par exemple la création d’ «Un peu de bois et d acier» de Chabouté par l’Etrange K.
Saltimbanque dans l’âme, il accompagne souvent en solo jongleurs (À Contre Balles avec Franck Tenot), circassiens et funambules (Cie Underclouds).

Il lui arrive également de réaliser des projets artistiques au sein d’établissements scolaires et écoles de musique, par exemple avec la section bois du lycée François Mitterrand de Château Chinon (création d’une pièce pour machines-outils et contrebasse, conception d’une vielle à roue basse électrique).