Actualités

Distribution

Robin Fincker : saxophone tenor, clarinette
Mathieu Werchowski : violon
Dave Kane : contrebasse
Fabien Duscombs : batterie

Discographie

écouter

Revue de presse

Bedmakers

Tribute to an Imaginary Folk Band

Bedmakers - Robin Fincker, Mathieu Werchowski, Dave Kane, Fabien Duscombs

Après s'être joyeusement confrontés à l’œuvre de Charles Mingus au sein du trio Whahay, Robin Fincker et Fabien Duscombs poursuivent leur désir de plonger dans une tradition musicale et d'en improviser la suite avec la création du groupe Bedmakers et leur "Tribute to an imaginary folk band".

Ce quartet acoustique fait irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne. Il fouille, gratte et creuse cette matière sonore fertile mûrie par les multiples décennies de tradition orale, pour en extraire son essence mélodique et l'observer à travers le regard d'improvisateurs sans étiquettes. Les mélodies sont attrapées au vol, ces airs que l'on aurait pu fredonner sans le savoir, que l'on croit connaitre sans pouvoir pointer du doigt leur provenance se retrouvent, hors de leur contexte d'origine, superposés, déclamés ou seulement suggérés, parfois enfouis sous une pluie de matière bruitiste ou encore égrenés dans un souffle minimaliste.

Bedmakers réunit quatre musiciens aux univers musicaux polymorphes et singuliers. Le saxophoniste/clarinettiste anglophile Robin Fincker (Whahay, Vincent Courtois' Mediums, Surnatural Orchestra) et son acolyte dans le trio Whahay, le batteur Fabien Duscombs s'entourent ainsi de deux-fois-quatre cordes avec le violoniste aux dérives électroacoustiques Mathieu Werchowski et le contrebassiste irlandais Dave Kane (Pascal Niggenkemper sur l'album).

Fort de cette instrumentation riche en couleurs "Tribute to an imaginary folk band" fait cohabiter le blues illuminé de John Fahey avec les envolées lyriques issues de mélodies traditionnelles de folk irlandaise et l'intense sobriété du guitariste écossais Bert Jansch avec la richesse de l'improvisation libre. Dans sa recherche permanente d'étendre sa palette de timbres le quartet invente un croisement imaginaire de ces différentes essences musicales et propose ainsi un répertoire aux itinéraires multiples ; à l'image de ces musiques qui, bien que profondément liées à leur racines, ne connaissent pas de frontières pour autant.

Une production Freddy Morezon, en co-production avec Banlieues Bleues et Jazzdor. Avec le soutien de la DRAC Occitanie, du CNV et de la SPEDIDAM.
Avec le soutien de l'Institut Français à Paris et la Ville de Toulouse

VIDÉO

Smokey River – Bedmakers live @ Jazzdor Berlin, juin 2018
Réalisation : Josselin Carré