Le Tigre des Platanes

Après plus de quinze ans d'une existence riche en aventures et en rebondissements, le Tigre des Platanes entame en 2018 la création de son nouveau répertoire, avec son nouveau contrebassiste Imbert Imbert. Un répertoire constitué - grande nouveauté pour le groupe - de compositions personnelles. On y retrouve la patte du Tigre, faisant cohabiter références stylistiques, clins d'œil malicieux, et liberté dans le jeu, avec sa légendaire sauvagerie dionysiaque.

Jusqu'ici, le quartet consacrait son inépuisable vitalité à la relecture, souvent très personnelle, de morceaux d'anthologie triés sur le volets et souvent méconnus. Lors de trois périodes successives, il a été question de rendre hommage à de nombreux et très éclectiques génies de la musique, tels Duke Elington, Rashaan Roland Kirk, l'Art Ensemble of Chicago, Medeski Martin and Wood, Lou Reed, Tom Waits, Fela Kuti... Puis plusieurs années ont été consacrées à la musique éthiopienne, de façon tout d'abord purement instrumentale, puis en compagnie de la grande chanteuse Etenesh Wassié. Un tournant plus « rock » et électrique a suivi, saluant au passage Fred Frith, Shannon Wright, Scout Niblett, John Parish ou James Blood Ulmer...
En 2016, l'éminent et bouillonnant contrebassiste Imbert Imbert rejoint le quartet, après le départ vers d'autres horizons de Mathieu Sourisseau.

La nouvelle création du Tigre des Platanes hume bon ces multiples influences.
Un son débordant de vitalité, d'impertinence et d'énergie communicative. Une musique physique et tonique, implacable.

La nouvelle création était en résidence en février 2018 à Verfeil (31) et en mai 2018 au Café Plùm, Lautrec (81).

Vidéos


En co-production avec Lo Bolegason et avec le soutien de la DRAC Midi-Pyrénées et du Conseil Régional Midi-Pyrénées.