Betty Hovette

Un début de parcours suivant les chemins traditionnels de la musique écrite, une forte attirance pour la musique contemporaine à l’adolescence, une aspiration accrue d’explorer les entrailles du piano dans toutes ses dimensions (matières, sonorités, textures, percussions), une nécessité de libération corporelle dans le jeu, tout ceci l’emmène tardivement mais naturellement vers l’improvisation libre.

A la recherche d’une énergie expansive, du sonore dans son état le plus essentiel, avec un engagement total dans l’instant, sa démarche musicale s’inscrit dans un souci d’authenticité du propos quelque soit le support de création artistique ( totalement improvisé, entièrement écrit ou fusionnant les deux). Soit une philosophie d’exploratrice, celle des chemins de traverse et de l’instant.

Aimant les rencontres et la transversalité artistique, elle multiplie les passerelles avec d’autres formes d’art telles que la peinture, la vidéo et la danse : avec Claudia Flammin (danse) dans Kyrielle, avec Karine Sancerry (peinture) dans Anima Marin, avec Christiane Bopp (trombone) et Antoine Grégoire (Vijing) dans Thalamus Game.
Dans sa première vie musicale, elle s’est intéressée au compositeurs oubliés (Boëly, Dupont, Emmanuel, etc.), a dévoré des compositions des XXèmes et XXIèmes siècles : Berg, Cage, Connesson, Crumb, Cowel, Damasse, Debussy, Greif, Harvey, Messiaen, Poulenc, Ravel, Reich, Riley, Schönberg, etc. ainsi que des créations contemporaines en collaboration avec des compositeurs comme Nicolas Bacri, Louis-Noël Belaubre, Jacques Casterède, Aubert Lemeland, Philippe Hersant, etc.

Impliquée au sein du collectif Freddy Morezon, pour ce qui concerne la création et l’improvisation dans tous ses états, elle joue actuellement avec Christine Wodrascka dans Iana, Nicolas Lafourest dans Xibipíío, Laurent Paris dans CiRuS ViRCuLe, Karine Sancerry et Emilie Mousset dans BEK, Catherine Jauniaux, Marc Démereau, Fabien Duscombs, Benoît Burello dans Singe de l'Encre.

Autre projet du moment qui l’anime : « Pianoïse ou le piano bien bruité », une proposition sonore d’Emmanuel Lalande avec Sophie Agnel, Félicie Bazelaire, Jean-Paul Buisson, Nicolas Lelièvre, Arnaud Le Mindu.
Au cours des dernières années, Betty a joué entre autres au Festival de Luz, Festival Bruisme (Poitiers), au Lieu Multiples (Poitiers), Festival de Donaueschingen, à l’Exploratorium (Berlin), au Festival Sonic Protest (Paris), Un pavé dans le Jazz (Toulouse), Plages Magnétiques (Brest), Festival piano is not dead (Havre), à Radio France (émission A l’improviste d’Anne Montaron), Now Jazz Session SWR2 (Allemagne).

Actualités

Pianoïse :
captation vidéo au Havre le 27 novembre 2022
CiRus ViRCule :

Sortie d'album à venir fin 2022 / début 2023
Betty Hovette solo :
En résidence de création au GMEA du 19 au 23 juin 2023

Dates à venir