Tour

  • 01
    Oct

    Les rencontres de Future Folk Stories -

    Traverse, Bagnères-de-Bigorre
    01
    Oct
    -

    avec les élèves du Conservatoire de Tarbes

     
  • 14
    Oct

    Les rencontres de Future Folk Stories -

    Traverse, Bagnères-de-Bigorre
    14
    Oct
    -

    avec des élèves du lycée technique de Bagnères de Bigorre

     
  • 15
    Oct

    Les rencontres de Future Folk Stories -

    Traverse, Bagnères-de-Bigorre
    15
    Oct
    -

    avec les élèves du Conservatoire de Tarbes

     
  • 25
    Nov

    Les rencontres de Future Folk Stories -

    Traverse, Bagnères-de-Bigorre
    25
    Nov
    -

    avec les élèves du Conservatoire de Tarbes

     
  • 26
    Nov

    Les rencontres de Future Folk Stories -

    Traverse, Bagnères-de-Bigorre
    26
    Nov
    -

    avec les élèves du Conservatoire de Tarbes

     

Distribution

Robin Fincker : saxophone ténor / clarinette
Mathieu Werchowski : violon / machines
Natacha Muslera : voix / poste radio à ondes-courtes
Fanny Lasfargues : basse électroacoustique
Fabien Duscombs : batterie
Anaêlle Marsollier : sonorisation

Les Rencontres de Future Folk Stories

Les rencontres de Future Folk Stories

Dans le cadre de ses recherches sur la transmission des folklores et des traditions musicales, les membres de Future Folk Stories proposent une série de rencontres créatives autour du principe de collectage sonore.

Le projet des Future Folk Stories questionne comment les musiques traditionnelles et de manière plus générale les traditions liées à un folklore se transmettent, voyagent et se renouvellent. Initié par groupe de musiciens improvisateurs, les Future Folk Stories prennent la forme de compositions musicales mêlant archives sonores, collectage de voix parlées ou chantées, musique électronique et improvisation en direct.

Par l’organisation de ces rencontres Robin Fincker (saxophone, clarinette) et Mathieu Werchowski (violon, électronique) cherchent à échanger avec les publics les plus variés possible sur les liens intimes que l’on peut avoir avec certaines musiques liées à une tradition ou un folklore, le rapport individuel que l’on peut avoir avec une tradition de groupe et, par extension, l’impact de ces traditions dans la construction d’une identité. Prenant la forme de discussions, « d’échanges sonores », d’écoutes et d’enregistrements, ces rencontres mènent à la collecte d’un matériau qui est ensuite découpé, monté et partagé sous forme de pièce musicale.

A ces rencontres se rajoutent la possibilité d’un travail sur la voix mené par Natacha Muslera à partir des matériaux collectés et des sons environnants dans les espaces de vie quotidienne. Par la création d’une chorale éphémère ou l’interaction avec un ensemble vocal déjà existant, Natacha remet en jeu les paroles et les fragments mélodiques dans le but d’une reinterpretation sensible par la voix de nos rapports à ces folklores en perpétuels renouvellement.
Ces rencontres peuvent donner lieu à une restitution sous forme de performance ou être aussi enregistrés en vue d’alimenter à leur tour le collectage.